Les infos du moment à l'HFR ? C'est ici

Importante depuis l'aube de l'humanité, la santé est devenue un élément essentiel de nos préoccupations quotidiennes. Conséquence : l'hôpital fribourgeois (HFR) se retrouve fréquemment au cœur de l'actualité médiatique, politique ou économique cantonale, voire nationale.

Ici, vous trouverez diverses informations destinées aux médias, l'ensemble des news, annonces de manifestations, communiqués de presse et autres infos qui témoignent de l'activité et de l'évolution de l'hôpital fribourgeois.

Actualités

Le canton de Fribourg étend l'invitation systématique à la mammographie de dépistage aux femmes de 70 à 74 ans révolus à partir du 1er janvier 2014

Lors de sa séance du 20 août dernier, le Conseil d'Etat a décidé d'étendre l'invitation à la mammographie de dépistage aux femmes de 70 à 74 ans révolus à partir du 1er janvier 2014. La convention qui mandate la Ligue fribourgeoise contre le cancer sera prochainement adaptée en conséquence.

Par cette décision favorable, le canton de Fribourg suit la recommandation adressée le 24 février 2012 par swiss cancer screening, la Fédération suisse des programmes de dépistage du cancer. Celle-ci souhaite harmoniser la limite d'âge supérieure de la population cible pour tous les programmes cantonaux de dépistage du cancer du sein, et l'étendre à 74 ans révolus d'ici à 2015. A ce jour, les cantons de Berne, Genève, Jura et Neuchâtel ont déjà décidé de cette extension.

Allongement de l'espérance de vie de la population féminine suisse

Le remboursement de la mammographie de dépistage par les assureurs maladie est réglé par l'art 12e, lettre c de l'OPAS de l'ordonnance sur les prestations dans l'assurance obligatoire des soins. Celui-ci recommande la mammographie de dépistage dans le cadre de programmes organisés et conduits par les cantons dès l'âge de 50 ans. Il ne fixe pas de limite d'âge supérieure, la fixation de celle-ci étant de la compétence des instances de santé publique cantonales.

A ce jour, nombreuses sont les femmes de plus de 70 ans qui sollicitent déjà d'elles-mêmes une poursuite de leur participation dans le cadre du programme ou qui effectuent sur prescription de leur médecin une mammographie hors programme. Comme le coût de la mammographie de dépistage dans le cadre des programmes organisés est sensiblement inférieur à celui des mammographies effectuées hors programme, les charges relatives à cette extension ne devraient pas avoir d'incidence sur les coûts de la santé.
La tranche d'âge 50-69 ans, initialement recommandée, trouve son origine dans les études randomisées effectuées de 1965 à 1990. Les limites ont été définies entre le début de la ménopause et l'espérance de vie moyenne d'une femme. Depuis 1980, cette espérance de vie s'est élevée de 5 ans en moyenne en Europe. Historiquement, la Suisse avait déjà une longue espérance de vie et, en 2012, une femme de 70 ans a encore, en moyenne, 17.8 ans à vivre.

Incidence du cancer du sein et évolution selon l'âge

La Suisse présente un taux d'incidence du cancer du sein parmi les plus élevés au monde. Celui-ci croît avec l'âge, tout d'abord de manière exponentielle, se stabilisant à un niveau élevé après 70 ans. Parmi les femmes atteintes, environ 45 % ont plus de 65 ans. Dans le canton de Fribourg, le nombre de femmes participant au programme est passé de 1'869 en 2004 à 9'022 en 2012 (moyenne par année depuis le début du programme : 6'979). En moyenne 43 cancers par année ont ainsi été dépistés durant cette période. Le coût annuel du programme pris en charge par la DSAS s'élève à 471'550 francs pour 2013 et à 479'000 francs pour 2014.
Ainsi, le cancer du sein reste un réel problème de santé publique chez la femme plus âgée car avec l'allongement de la durée de vie, la proportion de cancers diagnostiqués chez les femmes de plus de 65 ans est en augmentation.


Conclusion

> Le risque de développer un cancer du sein augmente avec l'âge. Ainsi, les femmes de plus de 70 ans font partie d'un groupe à risque. En effet, environ un tiers des cancers du sein sont diagnostiqués chez les femmes de plus de 70 ans. Cette haute incidence renforce l'effet positif du dépistage par mammographie.
> Prolonger les invitations systématiques jusqu'à 74 ans révolus permettra aux femmes concernées de continuer à bénéficier durant 4 ans de plus, soit 2 mammographies, de tous les avantages du dépistage organisé, à un coût nettement inférieur et avec un contrôle de qualité rigoureux. Les femmes des catégories socio-économiques moins favorisées seront les premières bénéficiaires de cette mesure.

depistage@liguessante-fr.ch
www.liguecancer-fr.ch
www.depistage-sein.ch

Page modifiée le 25.05.2018 à 10:39