Les infos du moment à l'HFR ? C'est ici

Importante depuis l'aube de l'humanité, la santé est devenue un élément essentiel de nos préoccupations quotidiennes. Conséquence : l'hôpital fribourgeois (HFR) se retrouve fréquemment au cœur de l'actualité médiatique, politique ou économique cantonale, voire nationale.

Ici, vous trouverez diverses informations destinées aux médias, l'ensemble des news, annonces de manifestations, communiqués de presse et autres infos qui témoignent de l'activité et de l'évolution de l'hôpital fribourgeois.

Actualités

Le RFSM va ouvrir un centre de psychiatrie hospitalier et ambulatoire pour la population germanophone fribourgeoise

Fin 2016 ou début 2017, le RFSM va ouvrir dans le Grand Fribourg, plus précisément à Villars-sur-Glâne, le Centre de psychiatrie germanophone. Ce nouveau site rassemblera toutes les prestations psychiatriques et psychothérapeutiques pour les patients alémaniques du canton. Il sera installé à proximité de l'HFR Fribourg - Hôpital cantonal dans les bâtiments du Séminaire diocésain. Une unité hospitalière de 16 lits en psychiatrie aiguë, une unité de psychiatrie générale ouverte de 18 lits, une unité bilingue, une clinique de jour de 15 places ainsi que l'ensemble de l'offre ambulatoire seront proposés dans le centre. Y sera intégrée également une unité de thérapies brèves de 6 lits, pour patients germanophones et francophones.

Pour la conseillère d'Etat et présidente du Conseil d'administration du RFSM, Anne-Claude Demierre : " Le projet de centre germanophone constitue une amélioration essentielle de la prise en charge psychiatrique des patients dans notre canton. " En effet, ce nouveau site du RFSM doit permettre aux patients germanophones de bénéficier de prestations psychiatriques de qualité et de proximité.

La qualité d'un traitement en santé mentale repose en effet prioritairement sur la maîtrise de la langue du patient, la proximité de son environnement culturel ainsi que celle de ses proches. Ainsi, en psychiatrie, les prestations offertes dans la langue du patient sont tout aussi déterminantes que la spécialisation des professionnels sur les pathologies. Or, pour Serge Renevey, directeur général : "La qualité de cette prise en charge ne peut pas s'améliorer à Marsens, puisque les paramètres fondamentaux ne peuvent être réunis notamment en raison de la trop grande distance avec l'environnement du patient et des difficultés de recrutement du personnel germanophone."

Afin de répondre à ces besoins, le Conseil d'administration du RFSM a décidé d'ouvrir à Fribourg le Centre de psychiatrie germanophone qui offrira l'ensemble des prestations hospitalières et ambulatoires ainsi qu'une clinique de jour pour la population germanophone du canton. Avec cette nouvelle localisation, la majorité de la population germanophone se trouvera désormais dans un rayon de 20 km ou moins du nouveau centre, avec des gains de 25 à 30 km pour le trajet par rapport au site de Marsens et un accès en transport public facilité.

Cette nouvelle antenne du RFSM se déploiera dans les bâtiments du Séminaire diocésain à Villars-sur-Glâne. Situé à quelques dizaines de mètres de l'HFR Fribourg - Hôpital cantonal, il pourra renforcer les synergies avec l'HFR. A noter en particulier qu'une unité de thérapies brèves pour les patients francophones et germanophones sera mise en service dans le centre en remplacement de l'unité de crise prévue dans la planification hospitalière de 2008. Si l'ouverture complète du centre est prévue fin 2016 ou début 2017, la partie ambulatoire pourra ouvrir plus vite, car les travaux d'aménagement sont moins conséquents.

Pour le prof. Dr med. Marco C.G. Merlo, directeur médical du Secteur de psychiatrie et de psychothérapie pour adultes, " avec le centre germanophone, le RFSM renforce sa vision d'une psychiatrie de proximité et complète de manière importante son offre pour la population germanophone du canton. Ce projet permet de mieux répondre à l'exigence légale de respect des langues, assure une meilleure accessibilité aux prestations du RFSM, permet le développement de structures intermédiaires moins stigmatisantes pour les patients et propose, enfin, de nouvelles pistes pour la prévention et la réinsertion sociale. "

Sur les 8'000 patientes et patients traités annuellement par le RFSM, actuellement seuls 12 % se déclarent germanophones, alors que les résidents de langue allemande représentent 30 % de la population fribourgeoise. Le CSH à Marsens prend en charge annuellement, dans diverses Unités, un total de 250 patients germanophones, soit un total de 7'500 journées d'hospitalisations représentant 24 lits. Environ 130 patients germanophones, représentant 5'800 journées annuellement, se font traiter dans les cliniques psychiatriques principalement bernoises (environ 17 lits annuellement). La création du centre germanophone permettra d'offrir des prestations de haut niveau à Fribourg à tous ces patients.

Financièrement, l'exploitation de ce deuxième site hospitalier du RFSM est supportable car basée, d'une part, sur un transfert de ressources depuis les autres sites du RFSM et, d'autre part, sur un développement en fonction des besoins. La première estimation pour les travaux de rénovation et de transformation des bâtiments se monte à 10 millions de francs.

Page modifiée le 25.05.2018 à 10:39