Les infos du moment à l'HFR ? C'est ici

Importante depuis l'aube de l'humanité, la santé est devenue un élément essentiel de nos préoccupations quotidiennes. Conséquence : l'hôpital fribourgeois (HFR) se retrouve fréquemment au cœur de l'actualité médiatique, politique ou économique cantonale, voire nationale.

Ici, vous trouverez diverses informations destinées aux médias, l'ensemble des news, annonces de manifestations, communiqués de presse et autres infos qui témoignent de l'activité et de l'évolution de l'hôpital fribourgeois.

Actualités

Délai prolongé avant l'entrée en vigueur des nouveaux tarifs de la crèche de l'HFR

Lors de sa séance du jour, le conseil d'administration de l'hôpital fribourgeois (HFR) a admis les revendications des parents des enfants placés à la crèche de l'HFR sur un point. En revanche, il s'en est tenu au principe de l'augmentation des tarifs. La nouveauté réside dans le délai d'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation qui a été prolongé au 1er septembre 2014. Par cette décision, le conseil d'administration donne suite à la demande des parents concernés, pour lesquels le délai prévu initialement (1er avril 2014) conduisait à des difficultés.

Le conseil d'administration de l'HFR s'en tient à sa décision de principe - qui se fonde sur la loi cantonale - concernant la crèche " Les Gribouilles ". La loi prescrit que les communes doivent subvenir aux besoins de la population en matière d'accueil extrafamilial. Concrètement, cela implique une mise à disposition de places adaptées en nombre suffisant, ou le soutien financier d'autres structures d'accueil. La nouvelle politique tarifaire est maintenue. Elle prévoit que le montant journalier maximal de 130 francs soit financé comme suit : 13 francs assumés par l'Etat de Fribourg, le solde de 117 francs étant à supporter par les parents et la commune de domicile. En outre, l'Etat de Fribourg et l'HFR assument conjointement un montant de 60 francs par jour et par enfant, nécessaire à la couverture complète des coûts de fonctionnement de la crèche.

Dans le cas où une commune n'assume pas sa participation aux coûts, les parents doivent supporter eux-mêmes le tarif maximal de 117 francs. Dans la mesure où plus de la moitié des communes ont refusé de verser leur participation, les parents concernés se trouvent dans une situation difficile.

Au vu de ces circonstances et de la réaction de nombreux parents, le conseil d'administration a cherché des solutions lors de sa séance du jour. Après un examen détaillé, il a été décidé de reporter l'entrée en vigueur au 1er septembre 2014, sous la condition que les parents concernés déposent une demande formelle de participation aux coûts auprès de leur commune jusqu'à fin avril.

Page modifiée le 25.05.2018 à 10:39