Les infos du moment à l'HFR ? C'est ici

Importante depuis l'aube de l'humanité, la santé est devenue un élément essentiel de nos préoccupations quotidiennes. Conséquence : l'hôpital fribourgeois (HFR) se retrouve fréquemment au cœur de l'actualité médiatique, politique ou économique cantonale, voire nationale.

Ici, vous trouverez diverses informations destinées aux médias, l'ensemble des news, annonces de manifestations, communiqués de presse et autres infos qui témoignent de l'activité et de l'évolution de l'hôpital fribourgeois.

Actualités

Fribourg complète son système de soins d'urgences en déployant un service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) cantonal

Le Conseil d'Etat fribourgeois a accepté lors de sa séance du 1er avril dernier le déploiement d'un SMUR cantonal, qui s'appuie sur un projet de transferts inter-hospitaliers médicalisés mis en place par l'HFR, en complément aux services d'ambulances.

Un projet de Transferts Inter-hospitaliers Médicalisés (TIM) mis en œuvre par l'HFR et un SMUR cantonal s'appuyant sur lui compléteront le système de prise en charge des urgences touchant les personnes malades, accidentées ou en danger. Aujourd'hui, pour l'essentiel, la Centrale 144 exploitée par l'HFR Fribourg assure la régulation des appels d'urgences sanitaires et la coordination des moyens d'intervention. Elle collabore avec les services d'ambulances exploités et financés par les communes, de même qu'avec la REGA pour tout le territoire cantonal.

Le contexte de prise en charge des urgences a fortement évolué ces dernières années, influencé par la planification hospitalière fribourgeoise, le nouveau financement hospitalier et la nouvelle stratégie de l'HFR. Cette dernière s'accompagne d'une réorganisation, en particulier avec la création de services transversaux. Ceux-ci nécessitent la mise en place rapide pour les cas graves d'une organisation performante des transferts médicalisés entre ses différents sites, respectivement entre l'HFR et les hôpitaux universitaires. Cette organisation implique le renforcement de l'équipe travaillant aux urgences, notamment les médecins urgentistes, qui assurent ces transferts avec un véhicule supplémentaire et un chauffeur - en principe ambulancier. Il restera une marge pour assumer en parallèle des interventions urgentes sur le lieu même d'un accident ou d'une maladie, pour les cas les plus graves, estimés à une centaine par année.

Avec le SMUR fribourgeois, l'idée est de " sortir " les médecins urgentistes de l'hôpital pour les faire intervenir là où ils sont indispensables, en amont dans la chaîne des urgences et en apportant une plus-value dans la prise en charge des cas les plus graves, complétant ainsi le système ambulancier par une collaboration étroite avec ce dernier. Cette nouvelle organisation, qui permet d'envoyer les médecins urgentistes sur le terrain le plus vite possible, a donc pour conséquence une meilleure efficience et réactivité lors de la prise en charge des urgences vitales.

La nouvelle organisation permet de renoncer au projet précédent, à savoir à la loi sur les urgences préhospitalières mise en consultation en novembre 2011. Si certains éléments de ce précédent projet comme la création d'un SMUR cantonal, le tri téléphonique et la mise en place d'un réseau de médecins de premier recours ont été salués lors de la consultation, d'autres portant sur l'organisation et la répartition du financement entre Etat et communes avaient par contre rencontré un accueil défavorable.

Globalement, le coût du projet TIM/SMUR est de 1 871 594 francs par année. Les coûts afférents au TIM, soit 1 517 125 francs, sont pris sur le montant de financement déjà accordé par l'Etat à l'HFR. Quant au projet de SMUR, il peut être mis en place moyennant un coût supplémentaire annuel net d'environ 350 000 francs, entièrement à charge de l'Etat à titre de prestations d'intérêt général ; ce montant sert à l'acquisition et à l'entretien, ainsi qu'à la conduite (postes de chauffeurs) du véhicule léger pour le transport du médecin urgentiste.

Le SMUR pourrait à terme être complété par un réseau de médecins de premier recours pratiquant dans des régions éloignées et par la mise en place d'un tri médical téléphonique. Ces deux propositions seront analysées dans le cadre du plan financier 2015-2018.

Le SMUR cantonal s'insère dans le système des soins d'urgence, en complément des ambulances, dont les prestations restent essentielles et les missions seront renforcées, et de la REGA qui intervient dans des lieux difficiles d'accès. Sa mise en place permettra également de renforcer la coordination entre partenaires de la chaîne de secours et une meilleure préparation du dispositif cantonal en cas d'accident majeur. Actuellement, seul le district de la Broye dispose des prestations d'un SMUR, grâce à un accord passé entre les communes de la Broye fribourgeoise et le canton de Vaud.

Page modifiée le 19.01.2018 à 13:38