Les infos du moment à l'HFR ? C'est ici

Importante depuis l'aube de l'humanité, la santé est devenue un élément essentiel de nos préoccupations quotidiennes. Conséquence : l'hôpital fribourgeois (HFR) se retrouve fréquemment au cœur de l'actualité médiatique, politique ou économique cantonale, voire nationale.

Ici, vous trouverez diverses informations destinées aux médias, l'ensemble des news, annonces de manifestations, communiqués de presse et autres infos qui témoignent de l'activité et de l'évolution de l'hôpital fribourgeois.

Actualités

Médecine nucléaire, à quoi sert-elle ?

Le service de médecine nucléaire de l'HFR effectue 2000 examens par année. Mais en quoi consiste la médecine nucléaire ? Quelles sont les possibilités diagnostiques et thérapeutiques qu'offre cette branche de médecine hautement spécialisée ? La prochaine conférence publique (en français) de l'hôpital fribourgeois (HFR), le mardi 6 mai, cherchera à répondre à ces questions.

Le Dr Cristian Antonescu, spécialiste en médecine nucléaire et chef du service de médecine nucléaire de l'HFR, animera la prochaine conférence publique de la série focus santé le mardi 6 mai (en français). Thème de cette soirée :

Médecine nucléaire, à quoi sert-elle ? -
Les a priori et la réalité

Contrairement aux autres branches de la radiologie, qui produisent des images anatomiques du corps humain, la médecine nucléaire est une technique d'imagerie médicale fonctionnelle permettant de voir en temps réel ce qui se passe à l'intérieur d'un organe. Si elle illustre principalement des processus métaboliques de cellules et de tissus, elle constitue aussi une méthode thérapeutique pour des maladies malignes (cancer de la thyroïde, par exemple) et bénignes (maladies inflammatoires articulaires chroniques). Le domaine d'exploration de la médecine nucléaire touche à pratiquement tous les organes. La discipline est notamment d'une aide précieuse dans le domaine oncologique, grâce aux examens de dépistage du cancer, de suivi de son évolution et de l'efficacité du traitement (par exemple, lors d'une chimiothérapie ou d'une radiothérapie).

Les appareils utilisés en médecine nucléaire se basent sur l'émission de rayonnements par des substances - appelées traceurs radioactifs - administrées au patient. Celles-ci ont une durée de vie limitée (de quelques minutes à quelques heures) et sont éliminées rapidement et totalement de l'organisme après l'examen. Elles ne présentent donc aucun danger pour le patient et n'ont pas d'effets secondaires. De plus, les appareils de dernière génération, comme le PET-CT récemment acquis par l'HFR, permettent une localisation des lésions plus précoce et plus précise, entraînant ainsi une diminution d'environ un tiers de la dose d'irradiation au patient.

Lieu et date
Mardi 6 mai 2014, 19 h 30 - 20 h 30
HFR Fribourg - Hôpital cantonal, salle Jean Bernard, 9e étage (ascenseur jaune)
Entrée libre, sur inscription (info@h-fr.ch ou 026 426 89 80). L'orateur répondra aux questions du public après la conférence (en français).

Page modifiée le 27.09.2018 à 17:12