Les infos du moment à l'HFR ? C'est ici

Importante depuis l'aube de l'humanité, la santé est devenue un élément essentiel de nos préoccupations quotidiennes. Conséquence : l'hôpital fribourgeois (HFR) se retrouve fréquemment au cœur de l'actualité médiatique, politique ou économique cantonale, voire nationale.

Ici, vous trouverez diverses informations destinées aux médias, l'ensemble des news, annonces de manifestations, communiqués de presse et autres infos qui témoignent de l'activité et de l'évolution de l'hôpital fribourgeois.

Actualités

Le canton de Fribourg présente sa vision des soins palliatifs

Le Conseil d'Etat met en consultation via la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS) un concept de soins palliatifs proposant plusieurs mesures pour offrir un accompagnement de qualité aux personnes concernées et pour soulager et apporter un soutien aux proches-aidants. Définies en intégrant les partenaires du réseau, ces mesures complètent un dispositif de prise en charge des personnes fragilisées. Elles agissent sur la formation, la coordination, et la qualité des soins pour les différents acteurs du terrain, qu'ils soient professionnels, associatifs, privés ou bénévoles. En raison du souhait toujours plus présent de rester aussi longtemps que possible à domicile, un accent particulier est mis sur le soutien aux proches et le renforcement des soins à domicile.

Actuellement, dans le canton de Fribourg, de nombreuses prestations existent dans le domaine de la prise en charge palliative. Pour dégager une vision cohérente, il fallait développer une compréhension de l'ensemble du système. Cette vision a pris la forme d'un concept accompagné de mesures agissant principalement sur une meilleure collaboration et coordination entre partenaires institutionnels, associatifs, privés et bénévoles. Car beaucoup d'acteurs gravitent autour de la prise en charge palliative, avec des rôles aussi distincts qu'essentiels : établissements hospitaliers, équipe Voltigo, EMS, soins à domicile, médecins, proches concernés, associations, bénévoles, etc.

Pour définir son concept, la DSAS s'est basée sur une définition de l'Organisation mondiale de la santé :

" Les soins palliatifs visent à améliorer la qualité de vie des patient-e-s et de leurs proches face aux conséquences d'une maladie mortelle, incurable ou chronique évolutive. Ils englobent la prévention et le soulagement de la souffrance, identifiée précocement et évaluée avec précision, ainsi que le traitement de la douleur et des autres difficultés physiques, psychologiques et spirituelles qui lui sont liées. "

Premier constat : en raison de la diversité des acteurs, le niveau de formation et de connaissances est très inégal, que ce soit dans le domaine des soins, le domaine associatif ou celui des bénévoles et des proches. Des formations en soins palliatifs seront donc proposées aux professionnels actifs dans les soins aigus et dans les services d'aide et de soins à domicile. Les proches-aidants recevront des conseils à domicile qui renforceront leurs connaissances et les aideront dans la prise en charge de leurs proches. Des standards seront définis pour la formation des bénévoles qui accompagnent les personnes en fin de vie.

Deuxième constat, la visibilité de l'offre du réseau de partenaires impliqués doit être renforcée, car un nombre important d'acteurs peut être amené à intervenir dans une situation. La création d'une carte réseau référençant les acteurs, leurs prestations et leurs compétences permettra une meilleure circulation de l'information pour offrir une prise en charge adaptée.

Des rencontres réseau pour professionnels et des journées de sensibilisation pour médecins généralistes sont également prévues pour favoriser les échanges, ainsi que diverses mesures de communication touchant le grand public.

En matière de prise en charge, le concept pérennise et renforce l'équipe mobile de soins palliatifs Voltigo (voir encadré), reconnue en tant que projet pilote par la DSAS depuis 2010. Cette équipe intervient avec des spécialistes formés en soins palliatifs auprès de professionnels ou exceptionnellement auprès de personnes malades. La dotation des services de soins à domicile sera renforcée, et complètera les mesures déjà prévues dans le cadre du concept Senior+. Les proches-aidants pourront encore faire appel à un service d'accompagnement professionnel pour les soulager.

Les mesures détaillées dans le concept de soins palliatifs coûteront d'ici à fin 2020 globalement 5.7 millions de francs à l'Etat (dont 711'000 francs de nouvelles charges). Elles permettront une prise en charge adéquate et assumée par des personnes aux standards de formation semblables selon leurs rôles respectifs. L'objectif est de répondre de manière réaliste aux attentes exprimées lors de différentes rencontres avec les partenaires du réseau.

Il s'agit avant tout d'offrir une prise en charge digne, solidaire et de qualité à des personnes en fin de vie ou en proie à des maladies chroniques évolutives, quel que soit le genre d'accompagnement choisi, et ce sur l'ensemble du territoire cantonal. Pour répondre au besoin toujours plus présent de rester à domicile lors d'une situation palliative, un accent particulier est mis sur le soutien aux proches et le développement des soins à domicile. La consultation est ouverte jusqu'au 31 mars 2015.

Voltigo : quelques chiffres

L'équipe du projet Voltigo a pris en charge entre 2010 et 2013 400 situations. En 2014, le nombre de situations traitées (plus de 300) par l'équipe mobile a subi une augmentation conséquente. Composition de Voltigo : 3.5 EPT complété par 0.5 EPT en 2015 : infirmier-ère-s et médecins spécialisé-e-s en soins palliatifs et appui administratif.

www.liguecancer-fr.ch/fr/voltigo/

Page modifiée le 25.05.2018 à 10:39