Les infos du moment à l'HFR ? C'est ici

Importante depuis l'aube de l'humanité, la santé est devenue un élément essentiel de nos préoccupations quotidiennes. Conséquence : l'hôpital fribourgeois (HFR) se retrouve fréquemment au cœur de l'actualité médiatique, politique ou économique cantonale, voire nationale.

Ici, vous trouverez diverses informations destinées aux médias, l'ensemble des news, annonces de manifestations, communiqués de presse et autres infos qui témoignent de l'activité et de l'évolution de l'hôpital fribourgeois.

Actualités

L'HFR en 2014 - l'année du développement et de l'ouverture

Peu de surprises financières, mais plusieurs projets médicaux et stratégiques importants : en 2014, l'hôpital fribourgeois (HFR) a pu se concentrer sur le développement de son offre médicale et poursuivre en parallèle la mise en oeuvre des mesures d'économies pour la réduction du déficit. Malgré des tarifs à la baisse, les comptes annuels sont quasiment conformes au budget moyennant une perte de deux millions de francs. L'activité hospitalière a augmenté aussi bien dans le domaine stationnaire qu'ambulatoire. Dans ce dernier secteur, la croissance continue sur sa lancée et génère des recettes supplémentaires (+ 5,82 % par rapport à l'année précédente).

Les charges d'exploitation sont légèrement inférieures au budget avec 439,1 millions de francs (- 0,47 %), tandis que les produits d'exploitation atteignent 400,2 millions de francs (2013 : 390,5 millions de francs). Hors charges et produits exceptionnels, il en découle une perte de 43,3 millions de francs. Après déduction du financement transitoire par le canton de Fribourg, le déficit s'élève à deux millions de francs.

Ce résultat annuel est satisfaisant compte tenu des conditions-cadres difficiles en 2014 et des conséquences négatives sur les comptes de la coupe budgétaire de deux millions de francs en août 2014 décidée par le canton de Fribourg en vertu des mesures d'économies d'une part, et de l'introduction d'un nouveau système tarifaire dans le domaine ambulatoire au 1er octobre 2014 par la Confédération pour encourager la médecine de proximité, d'autre part.

La situation tarifaire demeure tendue, car l'HFR ne peut compter que sur des tarifs partiellement provisoires dans les domaines ambulatoire et stationnaire. Par ailleurs, la tendance à la baisse des tarifs se poursuit dans toute la Suisse. Les comptes annuels 2014 tiennent déjà compte des provisions constituées pour les baserates des années 2012 à 2014 à hauteur de 14 millions de francs et pour les points tarifaires Tarmed des années 2013 et 2014 avec 2,8 millions de francs.

Du côté des produits, les recettes supplémentaires induites par la hausse de l'activité ambulatoire et l'amélioration de la facturation des prestations ont des répercussions positives (+ 7,2 millions de francs par rapport à l'année précédente). La contribution de l'Etat s'élève à quelque 65,7 millions de francs, répartie entre les prestations d'intérêt général et autres prestations (24,4 millions de francs ; 2013 : 26,4 millions de francs) et le financement transitoire (41,3 millions de francs ; 2013 : 51,9 millions de francs).

Hausse générale de l'activité hospitalière
Alors que l'activité stationnaire a légèrement augmenté en 2014 (19'456 sorties ; 2013 : 19'229), l'activité ambulatoire a enregistré un nouveau record avec 414'685 traitements ambulatoires (2013 : 385'908) - autrement dit, une croissance de 7,5 % par rapport à l'année précédente. La prise en charge aux urgences a aussi atteint un nouveau pic avec 71'853 admissions, bien que la hausse soit moins importante que par le passé.

Soins palliatifs : première année sur le nouveau site
Une étape importante dans la mise en oeuvre de la stratégie 2013-2022 a été franchie à fin avril avec la fermeture du site de Châtel-St-Denis. Le bâtiment a été remis au Réseau Santé et Social de la Veveyse le 30 avril 2014. L'HFR continue de proposer des prestations de radiologie et des consultations de chirurgie générale et de chirurgie orthopédique dans cet ancien bâtiment hospitalier.

A fin avril 2014, l'unité de soins palliatifs a emménagé dans ses nouveaux locaux de la Villa St- François, à proximité immédiate de l'HFR Fribourg - Hôpital cantonal. Après une année sur ce nouvel emplacement, le bilan est très positif. Le cadre verdoyant, les locaux spacieux et l'offre sont parfaitement adaptés aux besoins des patients et de leurs proches. Une offre qui sera d'ailleurs encore étendue ces prochaines années.

Collaboration avec des cliniques privées et développement de l'offre médicale
En 2014, l'HFR a renforcé sa collaboration avec des prestataires privés du système de santé, notamment en obstétrique avec l'hôpital Daler et en ophtalmologie avec la clinique Moncor de Villars-sur-Glâne. Grâce à ces partenariats, l'offre répond mieux aux besoins des patients et des synergies peuvent être exploitées.

La palette des prestations médicales a été nettement améliorée en 2014. Malgré le programme d'économies en cours, l'HFR a continué d'investir dans son coeur de métier afin de maintenir et développer la qualité et l'attractivité de son offre. Une nouvelle unité pour patients victimes d'AVC appelée " Stroke Unit " a été mise en service le 1er juillet 2014. Les excellents résultats de l'audit mené en décembre (98 % du maximum des points) témoignent de la qualité des soins et des procédures de traitement de cette unité. Un centre de la douleur a aussi été mis sur pied, tandis que les soins intensifs et continus ont été réorganisés et pourvus de nouveaux locaux modernes. Par ailleurs, des investissements ont été réalisés dans la technique médicale avec l'acquisition d'un appareil PET-CT ultramoderne en médecine nucléaire et d'un scanner à l'HFR Tafers. Avec des consultations de gynécologie et d'obstétrique (Tafers) ainsi que d'angiologie et de pédiatrie (Riaz), les patients bénéficient également d'une prise en charge de proximité.

Projets prioritaires à longue portée
Le projet " Polaris ", qui désigne la mise en oeuvre de la stratégie 2013-2022, a occupé l'HFR durant toute l'année. Les besoins ont été analysés et des chemins cliniques ont été élaborés dans le cadre du projet, afin de développer une logique médicale servant de base décisionnelle à la mise en oeuvre de la stratégie. Des médecins cadres de tous les sites ont participé à ces travaux préparatoires.

L'année 2014 a aussi été consacrée à d'autres sujets prioritaires avec la mise en place d'un centre du cancer du sein avec l'hôpital Daler, la collaboration au lancement d'un service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) à l'échelle cantonale, la participation active à une étude de faisabilité d'un master en médecine humaine à l'Université de Fribourg et le projet " Bilinguisme ", qui s'est poursuivi avec le lancement en automne 2014 d'un nouveau programme d'action.

Page modifiée le 25.05.2018 à 10:39