Les infos du moment à l'HFR ? C'est ici

Importante depuis l'aube de l'humanité, la santé est devenue un élément essentiel de nos préoccupations quotidiennes. Conséquence : l'hôpital fribourgeois (HFR) se retrouve fréquemment au cœur de l'actualité médiatique, politique ou économique cantonale, voire nationale.

Ici, vous trouverez diverses informations destinées aux médias, l'ensemble des news, annonces de manifestations, communiqués de presse et autres infos qui témoignent de l'activité et de l'évolution de l'hôpital fribourgeois.

Actualités

Projet Beelong auprès de l'HFR Fribourg - Hôpital cantonal

Promouvoir la proximité dans notre alimentation
Début janvier 2015, le service de restauration de l'HFR Fribourg - Hôpital cantonal est devenu le premier restaurant collectif, dans le canton de Fribourg, à prendre part au projet d'indicateur écologique de la nourriture, appelé Beelong. L'hôpital fribourgeois (HFR) démontre ainsi sa volonté de jouer un rôle d'importance dans le domaine du bien manger et de la traçabilité des achats alimentaires.

Le défi est enthousiasmant, d'autant plus qu'il est au coeur de plusieurs enjeux essentiels qui rejoignent différents projets en cours sous la responsabilité de la Direction des institutions, de l'agriculture et de la forêt. Parmi ces projets, une nouvelle loi répondant à la motion Castella / Schäfli, motion acceptée par le Grand Conseil et qui demande une utilisation prépondérante de produits locaux au sein des restaurants et cantines de l'Etat, ou encore le soutien aux initiatives pour la protection de produits emblématiques supplémentaires du Pays de Fribourg comme par exemple, la Cuchaule AOP et le Jambon de la Borne AOP. Un enjeu essentiel réside également dans la sensibilisation et l'éducation à l'alimentation saine et au goût dans le cadre scolaire.

Pour mener à bien l'ensemble de ces projets, la Conseillère d'Etat, Madame Marie Garnier, Directrice des institutions, de l'agriculture et de la forêt, assure pouvoir compter sur l'engagement de l'ensemble du Conseil d'Etat ainsi que sur sa motivation personnelle.

L'indicateur écologique de la nourriture
En 2050, la planète sera peuplée de presque 10 milliards de bouches à nourrir. Un véritable challenge pour les générations futures, que ce soit à cause de l'épuisement des ressources, de la pollution croissante ou encore du réchauffement climatique.

Né sur le campus de l'Ecole hôtelière de Lausanne, l'indicateur Beelong a d'abord été testé pendant quelques années dans les différents restaurants du campus de l'EHL avant de suivre une phase pilote de deux ans, durant laquelle une quinzaine de restaurants ont suivi la procédure. Les objectifs de Beelong sont de permettre à la restauration d'appliquer des principes de durabilité dans les achats alimentaires en faisant le lien entre la théorie du développement durable et l'applicabilité sur le terrain.

La procédure consiste à évaluer la nourriture selon cinq critères: provenance, saison, mode de production, transformation des produits, impact sur le climat et les ressources. L'audit commence par l'analyse des menus des restaurants et principalement des bulletins de livraison des produits sur deux périodes de 6 semaines, à des saisons différentes. A la fin de cette période d'analyse, un rapport est établi, permettant au restaurateur de faire le point sur les bonnes pratiques actuelles et d'identifier les zones d'amélioration possible.

Proposer à la clientèle des repas sains et équilibrés fait partie intégrante de la mission de l'HFR
Pour l'HFR, travailler avec l'indicateur Beelong a pour objectif de responsabiliser le consommateur dans le choix de son assiette. Chaque jour, quelque 1600 repas - préparés dans trois cuisines - sont servis aux patients et aux collaborateurs par les 150 employés du service de restauration de l'HFR, qui gère en outre trois cafétérias publiques et autant de restaurants du personnel. En suivant cet indicateur écologique, l'HFR se positionne comme un acteur important dans le domaine de la restauration collective. Pour Jacques Tena, responsable de la restauration de l'HFR, les motivations principales sont, d'une part, de développer l'économie locale ainsi que de travailler, dans la mesure du possible, avec des produits régionaux. D'autre part, les achats responsables permettent une meilleure traçabilité des produits. Et ce, même si la disponibilité de certains produits sur le marché local est parfois contraignante, tout comme la saisonnalité des produits.

Les restaurants agréés, ambassadeurs du Terroir fribourgeois
Depuis plus de 15 ans déjà, l'Association pour la Promotion des Produits du Terroir du Pays de Fribourg, en collaboration avec GastroFribourg, ont créé un signe de reconnaissance "Restaurants Agréés Produits du Terroir du Pays de Fribourg". Le but du label et de promouvoir les produits du Terroir fribourgeois, d'encourager et féliciter les efforts de l'exploitant d'un café, restaurant ou hôtel dont l'établissement propose à sa carte des produits et spécialités de la région.

La charte rédigée en l'an 2000 a subi de nombreuses retouches et modifications afin de s'adapter aux demandes des consommateurs et exigences du marché. Parmi les principaux critères d'adhésion, il est demandé au restaurateur de faire état de trois exercices successifs d'exploitation et d'être membre actif de GastroFribourg. L'exploitant doit proposer à l'année, 5 plats originaux ou traditionnels à base de produits du terroir fribourgeois ainsi qu'un plateau ou assiette de fromage avec un minimum de trois sortes de fromages fribourgeois. Une certaine liberté est cependant accordée à chaque exploitant afin qu'il puisse apporter sa touche personnelle. Quant aux boissons, le restaurateur doit proposer à sa carte un choix de vin rouge et blanc de provenance fribourgeoise.

Concernant le développement du label et les objectifs à court et moyen terme, la commission de contrôle s'est donnée comme mission d'avoir un suivi plus régulier et continu auprès des restaurants membres Agréés Produits du Terroir du Pays de Fribourg. L'importance pour la reconnaissance du label n'est pas la quantité de restaurants reconnus dans le canton mais plutôt la qualité de ceux-ci. Le label doit être un gage et une promesse pour le consommateur qu'il trouvera dans ses établissements des produits du Terroir de qualité et de provenance locale.

Page modifiée le 27.11.2017 à 09:20