Les infos du moment à l'HFR ? C'est ici

Importante depuis l'aube de l'humanité, la santé est devenue un élément essentiel de nos préoccupations quotidiennes. Conséquence : l'hôpital fribourgeois (HFR) se retrouve fréquemment au cœur de l'actualité médiatique, politique ou économique cantonale, voire nationale.

Ici, vous trouverez diverses informations destinées aux médias, l'ensemble des news, annonces de manifestations, communiqués de presse et autres infos qui témoignent de l'activité et de l'évolution de l'hôpital fribourgeois.

Actualités

Budget 2017 déficitaire de 7,9 millions de francs accepté

Le résultat du budget 2017 de l'hôpital fribourgeois (HFR) se chiffre à une perte de 7,9 millions de francs. Il a été accepté récemment par le conseil d'administration. Malgré une hausse d'activité, l'évolution des charges d'exploitation liée aux contraintes imposées par la Loi sur le personnel de l'Etat (LPers) et à la rénovation nécessaire de certaines infrastructures ne permet pas d'établir une projection budgétaire équilibrée. D'autant que des baisses de tarifs s'ajoutent aux contraintes.

Le conseil d'administration de l'HFR a validé récemment le budget 2017. Celui-ci présente – après maints efforts pour le minimiser – un déficit de 7,9 millions de francs, pour un total de charges de 486,1 mio. Ce résultat s'explique notamment par une hausse des charges salariales liée à la LPers et à des décisions de l'Etat de Fribourg : augmentation de la contribution de l'employeur à la LPP (de 13 % à 15,24 %) et suppression des mesures structurelles en vigueur depuis 2013 (obtention automatique d'un palier supplémentaire au 1er janvier), par exemple. L'évolution baissière des principaux tarifs stationnaires influence elle aussi négativement le résultat prévu.

Côté recettes, en effet, les revenus provenant des prises en charge ambulatoires augmentent légèrement, ainsi que ceux des hospitalisations, mais l'effet tarifaire est pénalisant (tarif de base ou baserate de 9'850 francs pour 2017). L'hôpital fribourgeois subit depuis 2012 une diminution annuelle quasi linéaire de 0,5 à 0,8% de son baserate. De par son statut d'hôpital public de référence, l'HFR doit pourtant traiter la plupart des cas complexes et coûteux s'apparentant aux prises en charges universitaires, sans pour autant bénéficier de tarifs comparables à ces institutions. De plus, le montant des prestations d'intérêt général (PIG) et autres prestations versées par l'Etat pour des mandats spécifiques supplémentaires baissera encore l'an prochain (34,4 mio au budget 2017). Et l'HFR ne peut pas s'appuyer sur la hausse du financement transitoire (accordée pour compenser en partie l'augmentation des charges salariales).

Le conseil d'administration constate donc avec inquiétude que la situation deviendra difficilement gérable sans un changement des conditions légales. A noter que l'enveloppe accordée aux nouveaux postes (la majorité dans les soins) dégage un autofinancement à hauteur de 80 %, le restant du financement provenant d'économies et d'efficience supplémentaire.

Malgré ce contexte extrêmement tendu, l'HFR a continué à investir et à rénover en 2016. Il est prévu de poursuivre sur cette voie en 2017, dans une perspective d'amélioration continue des prises en charge et dans l'intérêt des patient-e-s du canton. Quelques exemples : réaménagement total des urgences de Fribourg (achevé fin 2018), acquisition de matériel de pointe pour les salles d'opération de Riaz ou encore remplacement et acquisition de matériel en médecine nucléaire, sur le site de Fribourg.

Page modifiée le 19.01.2018 à 13:38