Don d'organes - hôpital fribourgeois (HFR)

Avec un don d'organe, vous offrez la vie

Le plus important est d'en parler à vos proches et de porter sur vous une carte de donneur.

Cliquez ici pour visionner le court film de l'Agence de la biomédecine (F)

Comment manifester votre volonté ?

Comment pouvez-vous indiquer votre volonté de donner un organe, des tissus ou des cellules en cas de décès ? Afin de soulager vos proches de cette pénible décision, il est important d'exprimer votre choix de votre vivant et d'en informer les membres de votre famille. La carte de donneur est un moyen concret d'exprimer votre consentement – ou votre refus – à un prélèvement et de préciser des détails importants.

C'est VOUS qui décidez – VOUS avez le choix !

Il faut aussi que vos proches connaissent vos volontés et puissent ainsi respecter votre choix le jour où, malheureusement, vous n'aurez plus le choix.

Carte de donneur

Toute personne âgée de 16 ans au moins peut remplir une carte de donneur. Il n'existe pas d'âge limite pour le don.

A tout instant, vous pouvez modifier votre carte. Il est toujours primordial d'en informer vos proches. Une personne de confiance autre qu'un membre de votre famille peut également être désignée comme personne de référence de manière univoque sur la carte de donneur.

En Suisse, il n'existe pas de registre central de donneurs d'organes et de tissus. Aucune inscription n'est faite lors du remplissage d'une carte de donneur.

Portez-là toujours sur vous et, surtout, tenez vos proches informés de vos volontés !

Des cartes de donneur sont disponibles aux entrées principales de l'HFR. Vous pouvez également en obtenir en appelant le numéro gratuit 0800 570 234 ou en envoyant un e-mail à info@swisstransplant.org.

Carte de donneur

Procédure de prélèvement

Selon la loi, la volonté de la personne décédée prime sur celle des proches.

Le prélèvement d'organes, de tissus ou de cellules en cas de décès n'est autorisé que s'il existe un document attestant le consentement de la personne décédée. Si les proches n'ont pas connaissance d'un tel consentement, ils peuvent prendre une décision en respectant la volonté présumée du défunt.

La procédure du don d'organes et de tissus suit des règles très strictes régies par une loi en Suisse. Il faut tout d'abord poser le diagnostic de mort cérébrale, autrement dit constater l'arrêt irréversible et complet de toutes les fonctions cérébrales. La respiration et la circulation peuvent être maintenues artificiellement au moyen d'appareils. Ensuite, deux médecins différents, indépendants de l'équipe de transplantation, doivent confirmer la mort cérébrale, dans un intervalle de temps défini par la loi.

La loi sur la transplantation interdit le commerce d'organes, de tissus ou de cellules et prescrit la gratuité et l'anonymat du don.

L'HFR : un centre d'identification

L'HFR est un centre d'identification de donneurs et de prélèvements d'organes. Les médecins peuvent vous approcher pour cette demande.

Les transplantations s'effectuent dans les six centres spécialisés de Suisse : à Lausanne (CHUV), Genève (HUG), Berne (Ile), BâleZurich et St-Gall.

Informations supplémentaires

Si vous avez besoin de plus d'informations, n'hésitez pas à en parler à des professionnels de la santé (votre médecin traitant, par exemple). Vous pouvez aussi consulter ces sites internet :

N'hésitez pas non plus à contacter Grégoire Menoud, coordinateur local de l'HFR pour le Programme latin de don d'organes : gregoire.menoud@h-fr.ch.