Dix ans de partenariat entre l'HFR et les Buissonnets

Depuis 2008, une convention de collaboration lie l’HFR et le Centre de thérapie physio-ergo de la fondation Les Buissonnets, dont les institutions se consacrent aux enfants et aux adultes en situation de handicap.

« Maintenant, Zoé, j’aimerais que tu marches sur la ligne du couloir en levant les bras. Très bien. Est-ce tu peux sauter sur un pied ? » Prononcées avec bienveillance, ces demandes émanent de la Dre Katharina Fuhrer Kradolfer, spécialiste en neuropédiatrie. La consultation se tient au Centre de thérapie physio-ergo de la fondation Les Buissonnets, où la petite Zoé est scolarisée. La fillette de 8 ans est atteinte d’un syndrome génétique, avec un sévère trouble du développement et de la motricité. 

Mais qu’est-ce que la neurologie pédiatrique, au juste ? « Elle vise à l’évaluation, au diagnostic et au traitement des affections neurologiques aiguës et chroniques de l’enfant, qui peut présenter un retard psychomoteur, une épilepsie, un polyhandicap, une paralysie cérébrale ou encore des troubles cognitifs, du développement ou des apprentissages scolaires », précise la Dre Fuhrer. 

La pédiatre a joué un grand rôle dans le développement de cette spécialité dans le canton de Fribourg. « Lors de mon arrivée à l’HFR, l’offre en neuropédiatrie était inexistante. Elle s’est notamment développée à partir de 2008, dans le cadre d’une convention de collaboration entre l’HFR et la fondation Les Buissonnets. Les consultations ont lieu à l’HFR Fribourg – Hôpital cantonal ou directement ici, dans le cabinet mis à disposition aux Buissonnets, en présence des thérapeutes. Les patients nous sont adressés par les pédiatres du canton. » 

Récemment partie de l’HFR pour relever un nouveau défi professionnel, la Dre Fuhrer a transmis le flambeau de cette collaboration à sa consoeur, la Dre Gaëlle Blanchard. « L’offre en neuropédiatrie est actuellement limitée, mais il existe une vraie demande dans la région fribourgeoise. » 

« L’échange direct est très précieux »

Trois questions à Marianne Schmuckli, directrice au sein de la fondation Les Buissonnets.

En quoi consiste le Centre de thérapie des Buissonnets ?
Le Centre de thérapie physio-ergo propose des traitements aux enfants qui présentent une infirmité motrice cérébrale, des troubles de la perception ou du comportement, des problèmes orthopédiques, des maladies musculaires ou différents syndromes, indépendamment du lieu où ces enfants sont scolarisés. Nos sept physiothérapeutes et huit ergothérapeutes, pour dix équivalents plein-temps, forment une équipe hautement qualifiée. Ils ont délivré 11'500 séances de thérapie en 2017, en hausse de 400 unités sur un an.

L’augmentation de l’activité concerne principalement les enfants de moins de sept ans. Comment l’expliquer ?
Grâce à la neuropédiatrie de l’HFR et sa collaboration étroite avec les pédiatres fribourgeois, le dépistage précoce s’est largement amélioré au fil des dix dernières années. Cette évolution est réjouissante, car plus le soutien a lieu tôt, plus il est efficace.

Quels sont les avantages, pour la fondation Les Buissonnets, de la convention de collaboration avec l’HFR ?
L’échange direct entre parents, thérapeutes, enseignants spécialisés et neuropédiatre, lors des consultations régulières, est très précieux. La discussion commune sur l’évolution de la situation permet d’ajuster la prise en charge thérapeutique selon les besoins de l’enfant et de sa famille.