L'équipe mobile de réadaptation, inédite en Suisse

Vu la configuration de l’HFR, réparti sur plusieurs sites de même que son Service de réadaptation, ce dernier a missur pied une structure inédite en Suisse : une Equipe mobile. Pour gagner en efficience, cette équipe de spécialistes en médecine réadaptative fait le lien entre les différents services de réadaptation et les services aigus.

Réunis autour d’une table d’une des salles de réunion du site de l’HFR Fribourg – Hôpital cantonal comme chaque semaine, les membres de l’équipe mobile de réadaptation discutent de cas de patient-e-s avec leurs collègues des Soins intensifs, du Service d’orthopédie et de la Stroke unit (unité cardio-vasculaire dédiée aux AVC). Neurologues, neuropsychologues, physiothérapeutes, ergothérapeutes, infirmières de liaison et médecins réadaptateurs unissent ainsi leurs connaissances des maux et des patient-e-s, pour définir la meilleure prise en charge possible à l’issue de leur hospitalisation en services aigus.

Ils échangent sur des cas complexes, comme celui de Madame T., 79 ans, qui présente quelques séquelles après divers AVC. Sa marche est un peu chancelante. Elle s’est bien remise au niveau cognitif, elle comprend les consignes, mais les neurologues se demandent si un retour à la maison sans passer par une neuroréadaptation serait approprié. « En chambre elle est autonome, elle se tient bien dans l’escalier, mais elle décrit sa marche comme risquée et craintive », indique de son côté le physiothérapeute. « Compte tenu de son âge, si elle ne présente pas de déficit majeur et qu’elle comprend les consignes, il vaut mieux qu’elle aille en réadaptation gériatrique. Cette structure est plus adaptée à son état, pour lui permettre un meilleur retour à domicile », conclut le spécialiste en réadaptation. Et les membres de la Stroke unit d’apprécier ces éclairages.

Au bénéfice des patient-e-s
Cette équipe mobile intra-hospitalière, dotée d’une cheffe de clinique, est inédite en Suisse. En fonction depuis une année sur le site de l’HFR Fribourg – Hôpital cantonal, elle trouve son origine au CHU de Besançon, où elle existe depuis plus de vingt ans. « Tout l’intérêt d’un tel fonctionnement vient de la structure même de l’HFR, avec ses différents services de réadaptation qui se trouvent sur les sites périphériques », explique le chef du service, le Dr Pierre Decavel. « Les médecins de médecine physique et réadaptation n’ont donc pas de contact direct avec les patients et les patientes des soins aigus. Les membres de l’équipe mobile passent les choix d’orientation en revue, et font le lien entre les services de soins aigus et ceux de réadaptation. » De quoi rendre les démarches, les transferts et les prises en charge plus efficientes. Ou l’optimisation des moyens, au bénéfice des patient-e-s, comme on dit par ici.

Mots clés