Nouvelles caméras High Tech en médecine nucléaire

Le Service de médecine nucléaire de l’HFR Fribourg – Hôpital cantonal a encore renforcé la qualité de ses prestations avec l’acquisition de deux caméras de pointe. Il se positionne ainsi comme un acteur majeur, en Suisse.

Image
Médecine nucléaire

La médecine nucléaire – soit le diagnostic et le traitement via des substances radioactives – est une discipline de pointe, à l’HFR. Récemment, le Service de médecine nucléaire de l’HFR Fribourg Hôpital cantonal a pourtant réussi à encore renforcer la qualité de ses prestations, en acquérant deux nouvelles caméras hybrides SPECT-CT. 

Les deux nouvelles caméras hybrides SPECT-CT ofrent une configuration unique en Europe.

Ces petits bijoux de technologie remplacent deux gamma-caméras, après quatorze ans de bons et loyaux services auprès de la population fribourgeoise. Ils offrent une configuration unique en Europe. Ils permettent en effet des reconstructions en trois dimensions et en haute définition, principalement pour des scintigraphies osseuses orthopédiques. « Grâce à ce nouveau matériel, nous faisons office de centre de référence pour la Suisse, se réjouit le Dr Cristian Antonescu, responsable du Service de médecine nucléaire. Nous proposons des formations pour les techniciens en radiologie médicale, ainsi que pour les médecins nucléaristes. » 

Un plus pour les jeunes patients 

Par ailleurs, ce plateau technique est complété par une gamma- caméra monotête. Celle-ci est dédiée aux examens pédiatriques, endocrinologiques et de chirurgie radioguidée, en particulier pour le cancer du sein. En plus d’offrir une qualité ainsi qu’une rapidité de résultats excellentes, cette machine est particulièrement confortable pour les jeunes patients : elle permet en effet aux parents de rester tout près de leur enfant durant l’acquisition des images. 

Ces nouvelles caméras permettent ainsi au Service de médecine nucléaire de proposer à la population fribourgeoise une palette complète en termes d’investigation en imagerie moléculaire radio-isotopique. Et de se positionner comme un acteur majeur, en Suisse.